Archive | Musings RSS feed for this section

Manga donné à un fan de BD

19 Nov
La semaine passée, en cherchant des références photos pour dessiner des samouraïs, j’ai retrouvé un manga chinois que j’avais acheté à Hong Kong en 2001 lors de ma première visite.
La couverture cartonnée magnifique représente un jeune homme au teint rose pâle, à l’air déterminé, habillé d’une tunique claire à broderies dorées, et dont les cheveux longs ondulent au vent.
Le papier est épais et les dessins nets et soignés. L’histoire semble être celle de ce jeune homme et d’une quête mystérieuse qui l’emmène à travers je ne sais quel pays (mais il y a des campements aux tentes similaires à des yourtes, mais plus angulaires), avec une jeune fille qui lui colle aux semelles, en évita d’être au milieu pendant les combats, et qui le regarde avec des yeux pleins d’amour.

C’est un bel objet mais il ne sert qu’à remplir ma bibliothèque : je n’ai jamais été alléchée ni par ce que l’histoire semble être, ni par les dessins que je trouve ressembler trop à ceux des dessins animés pour enfants. À l’époque, c’était soit la couverture qui m’a plu, soit c’était le seul manga que j’ai pu trouver par faute de temps.

Toujours est-il qu’aujourd’hui au hasard de la venue d’un plombier pour prévoir quelques travaux, ce manga a changé de mains !

À la vue sur ma table de la BD ‘le garage hermétique’ de Moebius, le plombier m’a demandé si j’étais fan de BD et m’a dit que lui l’était. ‘Non, pas vraiment,’ lui dis-je, ‘mais j’aime Moebius. On m’a offert cette BD, et je recopie des dessins que j’aime sur mon carnet.’ C’est clairement un passionné. Il va même faire des pèlerinages en Belgique, capitale intersidérale de la bande-dessinée.

‘Si vous êtes fan de BD, vous aimez peut-être les mangas,’ lui dis-je. ‘J’ai retrouvé un manga de Hong Kong dont le style ne m’inspire pas.’ Et je prends le livre et le lui tends. ‘Vous le voulez ?’

Banco. Il a hésité juste le temps protocolaire, et est reparti avec un grand sourire. Moi aussi ça m’a fait plaisir que ce livre ait trouvé un meilleur propriétaire que moi.

The physical experience of anxiety

28 Jun woman sitting on the grass, face hidden by her hair

 

woman sitting on the grass, face hidden by her hair

I mainly physically experience anxiety in two ways, best described by the following two-word hashtags: #wringlung and #mochibruise.

I believe I get #wringlung when I’m lying down and #mochibruise in any other position.

#wringlung

wring transitive verb To twist, squeeze, or compress, especially so as to extract liquid. Often used with out. + lung noun Either of two respiratory organs in air-breathing vertebrates, occupying the chest cavity to provide oxygen to the blood while removing carbon dioxide. = #wringlung

That’s the closest description I could muster for the sensation of the air being swiftly squeezed out of my lungs.

#mochibruise

mochi noun A (delicious) Japanese rice cake made from glutinous rice. + bruise noun An injury to the flesh with a blunt or heavy instrument, or by collision with some other body; a contusion. = #mochibruise

The sensation, which happens in my stomach, is that of a soft and light mochi dropped on a bruise that suddenly aches.

How do you physically experience anxiety?

%d bloggers like this: