Archive | September, 2016

“So, what are you up to, these days?”

23 Sep

This is the end of the W3C TPAC week (technical plenary and advisory committee meetings, our yearly mass), in Lisbon. It was stressful –a bit, but also very rewarding.

As I was prepping Wednesday for a public address, a participant came up to me to greet me and chat. He recounted how I had helped him with the W3C Incubator Group he was running years ago (they are the former version of W3C Community Groups, which we deployed in 2012.) He went on saying how I had shared with him some aspirations to do different things at work and that he should tell my boss I was helpful as it might help me.

I don’t recall telling him that, nor thinking that at all, but I trust his memory more than mine. He continued, “So, what are you up to these days?” I showed him my badge as though it was going to give more strength and validity to my point and said “Well, I’m now the head of W3C Marketing and Communications.”

The puzzled look on his face was really priceless. Surprised and amused. “Thank you,” I added.

Le rôle du staff W3C pour continuer de (ré)inventer le Web de demain

14 Sep

“Ré-inventer le Web de demain” est le thème de Paris Web 2016. C’est de fait également celui de la séance qui clôture la conférence : les lightning talks, où a été retenu le sujet que j’ai proposé à deux ou trois heures du matin après la limite de dépôt, et dont voici la teneur :

Livrer 10, 20 ou 30 standards Web par an ? Oui, Messieurs-Dames, c’est le travail du staff W3C. Mais comment font-ils ?

Je voudrais présenter le travail des petites mains du W3C; celles sans qui les rouages des groupes de travail pourraient gripper, sans qui les technos Web seraient développées dans un chaos certain. Le W3C, dirigé par le papa du Web Tim Berners-Lee, est un consortium international d’adhérents au staff à temps-plein où les standards du Web sont développés, sous l’oeil tantôt bienveillant tantôt scrutateur du public, et ce depuis 1994. Par quels mécanismes livrons-nous 10 ou 20 standards par an ? Quel est le cycle de vie d’une spécification ? Où est la place à l’incubation ? etc.

Élie et Nicolas, qui animeront la session, ont fait leur choix entre les sujets et rendu leur verdict aujourd’hui. C’est avec joie et embarras que j’ai lu leur message en fin d’après-midi.

J’ai donc quelques jours pour rassembler mes idées, préparer des transparents, et présenter ça en 4 minutes le vendredi 30 septembre.

Un exercice de développement professionnel mais un chalenge personnel aussi.

%d bloggers like this: